Bien préparer sa randonnée

1Dernières infos

  • Nouveau topo en 2016

La réédition du topo de la GTJ à vélo est disponible depuis l’été 2016. Le tracé a été amélioré et de nouvelles variantes sont proposées afin de vous faire découvrir au mieux la richesse patrimoniale du massif.

2Balisage

Les panneaux GTJ sont intégrés à la signalétique routière sur des panneaux en email. Le Jura et l’Ain l’ont totalement balisé, le département du Doubs reste encore en charge de le faire, c’est pourquoi nous vous conseillons de partir avec le topo.

3Guides, cartes et GPS

Pour vous lancer sur la Grande traversée du Jura à vélo, nous vous conseillons de partir avec le topo « La GTJ à vélo ». Il regroupe en effet toutes les informations pratiques qui vous permettront de bien préparer votre randonnée.

Ce topo est disponible dans notre boutique en ligne.

Si vous disposez d’un GPS, les tracés sont téléchargeables ci-dessous :

GPS : La GTJ à Vélo

GPS : Les variantes du parcours

 

Retrouvez toutes les informations utiles à votre venue ou vos déplacements le long de l’itinéraire GTJ.

Transports sur le massif

4Difficulté

L’itinéraire a été créé dans l’idée de se faire plaisir et de découvrir tout un ensemble de territoires. Nulle question ici de collectionner de grandes ascensions. Il y a néanmoins certaines difficultés qui, si elles vous semblent trop importantes, peuvent être contournées grâce aux variantes décrites dans le topoguide « La GTJ à Vélo ». Pour contenter tout le monde, certaines variantes vous invitent au contraire à gravir certains de nos cols mythiques : Grand Colombier, Faucille et même un aller-retour au sommet du Mont d’Or est proposé.

5L’équipement individuel

Comme pour toute randonnée itinérante, il faut pouvoir parer aux différentes conditions météo et en plus penser au petit matériel de réparation. Il va de soi qu’un vélo en bon état et testé préalablement est nécessaire. Avoir le matériel de réparation c’est bien mais savoir l’utiliser c’est mieux ! Rapprochez-vous d’un cycliste expérimenté pour vous initier à l’utilisation d’une clé à rayon ou d’un dérive chaîne. Sinon les réparateurs vélos le long de l’itinéraire sauront vous dépanner.

Matériel individuel :
– deux bidons de 0,75 cl ou une « poche à eau » de 2 litres.
– une ou deux chambres à air et un démonte-pneu.
– pompe
– casque, gants, cuissard, maillot.
– chaussures de sport ou vélo.
– lunettes de soleil.
– vêtement de pluie, collant, coupe-vent ou polaire légère.
– couteau.
– pique-nique ou alimentation énergétique.
– papiers d’identité.
– drap-sac si couchage en refuges et gîtes d’étape.
– tenue de repos et chaussures légères.
– nécessaires de toilette.

6L’équipement collectif

Matériel collectif :
– clé multi-usages, dérive-chaîne et clé à rayons.
– câbles de frein et de dérailleur.
– lubrifiant de chaîne.
– chiffon.
– ruban adhésif- rustines, râpe et colle.
– patins de frein si freinage traditionnel.
– antivol ou cadenas (2 clés…).
– petite pharmacie.
– couverture de survie.
– papier hygiénique.
– crème solaire.
– argent liquide, carte bancaire.
– guide GTJ, cartes IGN si autres parcours.
– matériel camping le cas échéant.

et encore…
– compteur kilométrique.
– porte-carte au guidon.
– appareil photos.
– boussole et GPS.
– téléphone portable ou/et carte téléphonique….

 

7Les bagages

En randonnée à vélo, la position du cycliste fait qu’il n’est pas très agréable de porter un sac à dos. La solution la plus souvent adoptée est de faire porter ses bagages par son vélo (ne vous inquiétez pas au final les cuisses brûleront tout autant…). Nous ne détaillerons pas ici les détails techniques, mais porte-bagages + sacoches + sacoche de guidon est une configuration que nous rencontrons souvent sur nos itinéraires. Une autre solution consiste à tirer une remorque contenant les bagages et/ou les enfants et/ou le chien et/ou….bref on arrêtera là… Il y a des avantages et des inconvénients pour chaque solution : compartimenter facilement avec les sacoches ou avoir un grand espace avec une remorque, être limité en volume contre un volume conséquent (attention, plus on a de place et plus on emporte de chose et plus c’est lourd !), …

Nous vous laissons le soin d’approfondir ces aspects « matériel », puisque cela dépend de ce que vous possédez déjà, des préférences, du budget, …bref à vous de voir !

8Retrouvez-nous aussi sur

La GTJ à vélo se retrouve également sur Vélo en France et sur MountNpass