Bien préparer sa randonnée

1Dernières infos

Retrouvez ici les dernières infos concernant l’itinéraire, les hébergements ou tout autre évènement lié à la boucle. Celle-ci étant une création 2021, il n’y a pas encore de dernières infos.

2Préparer ses étapes

La P’tite GTJ à vélo est une boucle reliant une quantité exceptionnelle de patrimoine historique, culturel, paysager et naturel. Au-delà de la préparation classique d’une randonnée itinérante en fonction de la distance et du dénivelé journalier que l’on s’accorde, nous conseillons fortement d’intégrer dans le programme des visites ou des pauses dans ces endroits qui font la notoriété des Montagnes du Jura.

Pour cela nous avons ajouté à la carte l’emplacement et le descriptif de chaque lieu avec la durée estimé de visite.

De la même manière la distance entre chaque village et entre chaque hébergement sera facilement calculable : de quoi planifier une belle itinérance. Prévoir des étapes sur mesure laissera la place à toutes les envies et pratiques de chacun selon que l’on est contemplatif, sportif, adepte du VAE, etc.

3Balisage

Sauf en de rares exceptions, l’itinéraire ne suit que des itinéraires balisés:

Dans le département du Jura, la P’tite GTJ à vélo suit les boucles dessinées par le département. Les numéros de chaque boucle à suivre son indiqués dans le descriptif de la carte qui sera bientôt disponible dans notre boutique.

Dans le département du Doubs l’itinéraire bénéficie d’une signalétique neuve au nom de la boucle.

4Guides, cartes et GPS

Pour vous lancer sur la P’tite GTJ à vélo, nous vous conseillons de partir avec la carte du même nom. Elle regroupe en effet toutes les informations pratiques qui vous permettront de bien préparer votre randonnée.

Cette carte est disponible dans notre boutique en ligne.

Si vous disposez d’un GPS, le tracé est téléchargeable sur la page de présentation.

5Services

Que ce soit pour se ravitailler, s’héberger ou encore trouver une pharmacie, savoir où se trouvent les différents services le long de la boucle est très pratique. Pour vous faciliter la recherche nous avons consigné tous ces éléments directement sur la carte pour que vous les ayez toujours avec vous lors de la randonnée à vélo.

6Transport

Venir sur la P’tite GTJ à vélo en transport en commun, c’est possible ! Avec 6 gares le long de l’itinéraire il est même possible de n’en faire qu’une partie. Voici les différentes gares jalonnant le parcours : Lons le Saunier (km 0), Pont de la Chaux (km 43), Frasne TGV (km 108),  Mouchard (km 187), Arbois (km 200),Poligny (km 216).

Besoin d’une solution de transport local ? Consulter la liste des sociétés de transport partenaires de GTJ : Transport

Pour revenir au point de départ ou faire transporter ses bagages, contacter notre partenaire : Roule ma poule

7VAE

Cette boucle cyclotouristique est tout à fait praticable en VAE. Avec un chargeur dans la sacoche, il est possible de recharger son vélo le soir à l’étape. Les distances et dénivelés indiqués sur la carte vous permettront d’appréhender la durée de vie des batteries, même si celles-ci sont aussi impactées par le niveau d’assistance demandé, le revêtement, le poids du vélo, etc.

Nous conseillons de tester la durée de vie des batteries avec un vélo chargé avant de partir. Cela permettra de dimensionner au mieux les étapes sans risquer de tomber en panne de batterie.

8Difficulté

L’itinéraire a été créé dans l’esprit cyclo touristique de découvrir toutes les richesses d’un territoire. Du Bas-Jura au Haut-Doubs l’itinéraire montre que nous sommes bien sur un territoire de moyenne montagne. Nous avons tout de même sélectionné les passages les moins pentus, notamment en décrivant la boucle dans le sens inverse des aiguilles d’une montre : les montées sont douces et les descentes plus rapides. A l’inverse les efforts seraient plus conséquents !

Parfois la boucle suit des parties non bitumées :

  • La voie PLM entre Lons le Saunier et Châtillon a souvent un revêtement en “stabilisé” : des gravillons très fins compressés qui occasionnent peu de risques de crevaison.
  • A Levier la boucle traverse la forêt domaniale sur une piste forestière, il est indiqué sur la carte une alternative routière pour ceux qui auraient peur de crever.

9L’équipement individuel

Check-list (à imprimer)

Comme pour toute randonnée itinérante, il faut pouvoir parer aux différentes conditions météo et en plus penser au petit matériel de réparation. Il va de soi qu’un vélo en bon état et testé préalablement est nécessaire. Avoir le matériel de réparation c’est bien mais savoir l’utiliser c’est mieux ! Rapprochez-vous d’un cycliste expérimenté pour vous initier à l’utilisation d’une clé à rayon ou d’un dérive chaîne. Sinon les réparateurs vélos le long de l’itinéraire sauront vous dépanner.

Matériel individuel :
– deux bidons de 0,75 cl ou une “poche à eau” de 2 litres.
– une ou deux chambres à air et un démonte-pneu.
– pompe
– casque, gants, cuissard, maillot.
– chaussures de sport ou vélo.
– lunettes de soleil.
– vêtement de pluie, collant, coupe-vent ou polaire légère.
– couteau.
– pique-nique ou alimentation énergétique.
– papiers d’identité.
– drap-sac si couchage en refuges et gîtes d’étape.
– tenue de repos et chaussures légères.
– nécessaires de toilette.

10L’équipement collectif

Matériel collectif :
– clé multi-usages, dérive-chaîne et clé à rayons.
– câbles de frein et de dérailleur.
– lubrifiant de chaîne.
– chiffon.
– ruban adhésif- rustines, râpe et colle.
– patins de frein si freinage traditionnel.
– antivol ou cadenas (2 clés…).
– petite pharmacie.
– couverture de survie.
– papier hygiénique.
– crème solaire.
– argent liquide, carte bancaire.
– guide GTJ, cartes IGN si autres parcours.
– matériel camping le cas échéant.

et encore…
– compteur kilométrique.
– porte-carte au guidon.
– appareil photos.
– boussole et GPS.
– téléphone portable ou/et carte téléphonique….

 

11Les bagages

En randonnée à vélo, la position du cycliste fait qu’il n’est pas très agréable de porter un sac à dos. La solution la plus souvent adoptée est de faire porter ses bagages par son vélo (ne vous inquiétez pas au final les cuisses brûleront tout autant…). Nous ne détaillerons pas ici les détails techniques, mais porte-bagages + sacoches + sacoche de guidon est une configuration que nous rencontrons souvent sur nos itinéraires. Une autre solution consiste à tirer une remorque contenant les bagages et/ou les enfants et/ou le chien et/ou….bref on arrêtera là… Il y a des avantages et des inconvénients pour chaque solution : compartimenter facilement avec les sacoches ou avoir un grand espace avec une remorque, être limité en volume contre un volume conséquent (attention, plus on a de place et plus on emporte de choses et plus c’est lourd !), …

Nous vous laissons le soin d’approfondir ces aspects “matériel”, puisque cela dépend de ce que vous possédez déjà, des préférences, du budget, …bref à vous de voir !